Lettre aux amis et bienfaiteurs - août 2016

Les cinq premiers samedis

Chers Amis et Bienfaiteurs,

Nous sommes sur le point d’entrer dans une nouvelle croisade pour la conquête de la « Terre sainte de Rome » (comme Mgr Lefebvre appelait parfois Rome). Oui, n’oublions jamais que le triomphe du Cœur Immaculé pour lequel nous prions tant aura son plus grand impact dans la ville sainte elle-même. Dans cette croisade, Mgr Fellay nous demande de joindre nos sacrifices à nos chapelets personnels et en famille. Il a raison, car « si vous ne faites pénitence, vous périrez tous comme eux ». (Luc, XII, 3)

Je voudrais souligner en particulier la demande faite à Fatima de la dévotion des cinq premiers samedis du mois, qui fait partie intégrante du message. Tout d’abord, rappelons brièvement l’histoire de cette dévotion et ensuite expliquons le nombre cinq.

Le 10 décembre 1925, la très Sainte Vierge apparut à sœur Lucie et, à côté d’elle, porté par une nuée lumineuse, l’Enfant-Jésus. La très Sainte Vierge mit la main sur son épaule et lui montra, en même temps, un Cœur entouré d’épines qu’elle tenait dans l’autre main. Au même moment, l’Enfant lui dit : « Aie compassion du Cœur de ta très Sainte Mère entouré des épines que les hommes ingrats lui enfoncent à tout moment, sans qu’il y ait personne pour faire acte de réparation afin de les en retirer ».

Ensuite, la très Sainte Vierge lui dit : « Vois, ma fille, mon Cœur entouré d’épines que les hommes ingrats m’enfoncent à chaque instant par leurs blasphèmes et leurs ingratitudes. Toi, du moins, tâche de me consoler et dis que tous ceux qui, pendant cinq mois, le premier samedi, se confesseront, recevront la sainte Communion, réciteront un chapelet, et me tiendront compagnie pendant quinze minutes en méditant sur les quinze mystères du Rosaire, en esprit de réparation, je promets de les assister à l’heure de la mort avec toutes les grâces nécessaires pour le salut de leur âme. »

Peu de gens connaissent les raisons du nombre cinq dans ces cinq premiers samedis. Notre Seigneur lui- même a donné la réponse à sœur Lucie : « Ma fille, le motif en est simple. Il y a cinq espèces d’offenses et de blasphèmes proférés contre le Cœur Immaculé de Marie :

« 1. – Les blasphèmes contre l’Immaculée-Conception »

Commentaire : Pensons aux événements et aux textes du mouvement œcuménique des derniers cinquante ans qui réduisent souvent l’Immaculée à une femme pécheresse ordinaire. Certains de ces textes ont malheureusement été approuvés par le Vatican, tel celui du « Groupe de Dombes » en 1997. Non! Elle seule a été conçue sans péché et a vécu sans péché.

« 2. – Les blasphèmes contre sa Virginité »

Commentaire : le torrent d’impureté, de la pornographie, la folie de la théorie du genre qui inonde notre société en ce moment à une vitesse accélérée – tous ces maux visant à détruire la virginité de la jeunesse – sont en fait une attaque indirecte contre la virginité perpétuelle de la sainte Vierge. Le bon Dieu a annoncé qu’il y aurait une inimitié entre la Femme et le serpent et leurs postérités (cf. Gen., III, 15). Mais comme Marie est la Tour d’Ivoire intouchable, le serpent s’attaque à ses enfants.

« 3. – Les blasphèmes contre sa Maternité divine, en refusant en même temps de la reconnaître comme Mère des hommes »

Commentaire : ici aussi, il faut penser aux blasphèmes directs et à ceux qui touchent les conséquences de cette Maternité Divine et humaine, en premier lieu, son rôle de Médiatrice de toutes grâces. Ce privilège aurait dû être proclamé lors du Concile, mais il fut bloqué comme étant anti-œcuménique.

« 4. – Les blasphèmes de ceux qui cherchent publiquement à mettre dans le cœur des enfants l’indifférence ou le mépris, ou même la haine à l’égard de cette Mère Immaculée »

Commentaire : la corruption de l’innocence des enfants conduit logiquement au mépris de la Vierge très pure.

« 5. – Les offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses saintes Images »

Commentaire : saint Pie X a eu raison de décrire le modernisme comme « l’égout collecteur de toutes les hérésies » (Motu proprio Praestantia, 18 novembre 1907). Depuis les années 1960, celle de l’iconoclasme – la destruction des images saintes - a certainement fait sa réapparition avec la destruction de tant de statues et d’images, et avec ces iniques films blasphématoires.

« Voilà ma fille, le motif pour lequel le Cœur Immaculé de Marie m’a inspiré de demander cette petite réparation… » (29 mai 1930)

J’exhorte tous nos lecteurs exécuter à cette demande de Notre-Dame dans les prochains mois, tant pour eux-mêmes que pour les membres de leur famille et pour l’Eglise. Ne l’oublions jamais : c’est une dévotion de réparation, pour consoler Notre-Dame. Si, pour des raisons graves, vous ne pouvez vraiment pas faire ces dévotions le premier samedi lui-même, demandez à votre confesseur, comme Notre Seigneur l’a indiqué à Sœur Lucie, et il peut vous permettre de le faire un autre jour.

Mgr Fellay mentionne également dans les intentions de la Croisade le port de la Médaille Miraculeuse et sa diffusion autour de nous. Cette médaille ne fait pas directement partie du message de Fatima où Notre-Dame est apparue le 13 octobre avec le scapulaire brun (nous rappelant ainsi les promesses extraordinaires qui s’y rattachent). Néanmoins, cela correspond bien à une demande de Notre-Dame à la rue du Bac, en 1830, à sainte Catherine Labouré. Voici ses paroles dans la célèbre vision du 27 novembre de cette année : Un ovale se forma autour de l’apparition et Catherine vit s’inscrire en demi-cercle cette invocation en lettres d’or : « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». Alors une voix se fit entendre: « Faites, faites frapper une médaille sur ce modèle. Toutes les personnes qui la porteront indulgenciée, au cou, avec confiance, et feront avec piété cette prière, jouiront d’une protection toute spéciale de la Mère de Dieu et recevront de grandes grâces ».

Vous trouverez des formulaires dans nos différentes chapelles pour cette croisade en l’honneur des cent ans de Fatima. À quelques reprises au cours des prochains mois, nous vous demanderons des résultats afin d’assurer que nous sommes bien sur la cible!


Nouvelles du District : Pour la première fois dans notre district du Canada, la Légion de Marie vient de tenir son premier Congrès international, les 23, 24 et 25 juillet, à Toronto. Deux jours de conférences et une troisième journée de récollection ont affermi ces braves légionnaires qui venaient de Québec, Toronto, Winnipeg, Vancouver et même des Philippines. Une galerie de photos se trouve sur notre site internet et il est possible de se procurer certaines des conférences audio en le demandant au secrétariat du district.

Événements à venir :
• Fatima 2017 : il y aura quelques groupes du Canada qui iront à Fatima pour le pèlerinage international de la Fraternité les 19-20 août 2017. Communiquez avec le bureau de district pour plus de détails.

Tout pour la gloire de Dieu et pour le triomphe de sa Mère Immaculée,

Abbé Daniel Couture
Supérieur de District