Lisez la lettre aux Amis et Bienfaiteurs de l'École Sainte-Famille - Lévis

21 Décembre, 2019
Provenance: District du Canada
Lettre aux Amis et Bienfaiteurs - École Sainte-Famille - Lévis

La belle devise du Québec est : « Je me souviens ». Encore faut-il, pour se souvenir, conserver la mémoire.

Aidez l'École Sainte Famille ! Faites un don !

La maladie d’Alzheimer est une maladie fort cruelle. Elle nous fait perdre jusqu’au souvenir de ce que l’on est, et donne aux malades la cruelle angoisse de ne plus comprendre le monde qui les entoure.

Il y a quelque temps, avertis qu’un monastère fermait ses portes, nous avons eu l’occasion d’acquérir un magnifique autel sur lequel les
prêtres de l'École célèbrent désormais leur messe privée en semaine.

Un ami à qui j’avais montré notre acquisition pour envisager quelques restaurations jugea intéressant d’avoir l’avis de quelques experts de sa connaissance enfin de déterminer la valeur de cet autel.

Rendez-vous fut pris, et quelque temps après s’est rassemblée dans notre oratoire une petite équipe qui se fit fort de dater le meuble et d’en déterminer l’origine.

Finalement, alors qu’au début, on semblait s’accorder sur un travail du XVIIe siècle, un clou à pans coupés retrouvé dans le bois à l’arrière du retable coupa court aux recherches : l’autel n’est pas si vieux. Son origine ne remonte pas avant 1850.

Ce qui m’a frappé le plus dans cette intéressante enquête, c’est le regard des experts !

Ils examinent l’objet avec minutie, le déplacent avec mille précautions, le retournent, ouvrent son petit tabernacle, sondent ses profondeurs, mais, à aucun instant, la réalité de l’autel sur lequel le saint Sacrifice de la messe est offert quotidiennement, raison d’être de son existence, n’a semblé les intéresser.

Voici un meuble qui a pour fonction de recevoir et d’abriter le Dieu tout-puissant qui veut demeurer avec nous, mais cette finalité n’est aucunement venue effleurer leurs pensées.

Certes ils manipulaient le meuble avec un grand respect et beaucoup de précautions, mais ce respect s’adressait à un bois vénérable et non à l’usage sacré qu’on en avait fait pendant des décennies.

Lorsque Notre-Seigneur avant de mourir confie à ses apôtres le trésor de la messe, il leur dit : « Faites ceci en mémoire de moi ! ».

Notre époque s’attache à conserver la mémoire d’un passé sans en comprendre la signification.

Et plus grave encore, elle voudrait détacher la signification profonde de la réalité des choses de leur valeur artistique, si vénérable soit-elle.
On veut bien parler culture, valeur patrimoniale mais la raison fondamentale de cette valeur nous échappe totalement.

Ne sommes-nous pas condamnés dès lors à ne plus connaître le ressort secret qui donna aux peuples de savoir se dépasser dans leurs productions et atteindre au sublime et au sacré ?

Perdre la raison d’être de ces productions artistiques, c’est se condamner à ne plus comprendre le monde. Vraiment, le sacerdoce, qui fait passer les significations, a encore toute sa place dans notre société ! C’est à lui tout particulièrement qu’a été confiée la mission de conserver la mémoire de Celui sans lequel l’essence des choses nous restera cachée à tout jamais !

Chers Bienfaiteurs, vous soutenez notre œuvre d’éducation et vous savez pourquoi vous la soutenez : afin que la mémoire de Notre-Seigneur soit conservée dans les générations à venir.

Si un de ces garçons, que vous aidez dans ses études, entend un jour l’appel du Seigneur pour devenir prêtre, vous aurez contribué à ce qu’on ne perde pas la mémoire. Ces enfants, devenus grands, pourront aussi bâtir des familles chrétiennes et s’identifier au levain de la pâte afin qu’elle gonfle et donne un pain qui rassasie.

En cette fête de Noël qui approche et dont vous savez toute la signification et la Bonne Nouvelle qu’elle apporte, je prie Dieu de vous bénir et de vous retourner au centuple les générosités que vous nous prodiguez fidèlement pour que tous, nous nous souvenions !

Abbé Olivier BERTEAUX

Pour utiliser les vidéos de services tiers sur notre site, vous devez accepter les cookies
02:34
Vidéo du concert de Noël à l'École Sainte-Famille, Lévis