Lettre aux amis et bienfaiteurs - Septembre 2016

Mais Notre-Seigneur n’a-t-il pas reçu « tout pouvoir sur la terre comme au Ciel »? (Mt., XXVIII, 19) En demandant la consécration de la Russie, la Sainte Vierge veut tout simplement remettre ce pays entre les mains de son Divin Fils. Et au contraire, en l’empêchant, nos modernes ne disent-ils pas comme les Juifs d’autrefois : « Nous ne voulons pas qu’Il règne sur nous »? (Lc., XIX,14)

Chers Amis et Bienfaiteurs,

Quand le Roi du Ciel envoie la Reine de son Cœur en mission sur la terre, c’est qu’il y a beaucoup de choses importantes à traiter. Dans le cas de Fatima, Soeur Lucie l’a clairement expliqué au P. Fuentès en 1957 : « Le saint Rosaire et la dévotion au Coeur Immaculé de Marie étant les deux derniers recours, cela signifie qu'il n'y en aura pas d'autres... Dieu nous offre avec une certaine crainte le dernier moyen de salut, sa Très Sainte Mère ». (Toute la Vérité sur Fatima, t. 2, p. 43)

Dans les mois qui viennent, nous reparlerons souvent de Fatima. Ce mois-ci je voudrais attirer l’attention sur un aspect de cet événement qu’on ne relève pas assez souvent, il me semble. Car on y trouve l’antidote à cette funeste séparation de l’Église et de l’État, c’est-à-dire entre l’ordre spirituel et l’ordre temporel qui est précisément ce dont nous souffrons tant aujourd’hui, et qui se résume bien dans le titre du livre de Mgr Lefebvre, Ils l’ont découronné. 

La très sainte Vierge Marie intervient plusieurs fois dans des choses, disons, politiques, pour y faire régner son Divin Fils, Roi des nations. À y regarder de très près, c’est certainement la cause principale du retard à consacrer la Russie. Cela va contre la liberté religieuse, la laïcité des états, contre aussi ce qui été désigné par « l’espace social autonome ».

Citons quelques textes où l’on voit la Reine du ciel et de la terre s’intéresser à l’ordre temporel.
 

  • « Récitez le chapelet tous les jours afin d'obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre. » (13 mai 1917) (TVSF, t. 1, p. 178)
     
  • « Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. Si l'on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d'âmes se sauveront et l'on aura la paix. La guerre va finir. Mais si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le règne de Pie XI, en commencera une autre pire. Quand vous verrez une nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe que Dieu vous donne qu'il va punir le monde de ses crimes, par le moyen de la guerre, de la famine et des persécutions contre l'Église et le Saint-Père. Pour empêcher cela, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Coeur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Si l'on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l'on aura la paix. Sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Église. Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, plusieurs nations seront anéanties. À la fin mon Coeur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera donné au monde un certain temps de paix. Au Portugal se conservera toujours le dogme de la foi, etc. (sic). » (13 juillet 1917) (TVSF, t. 1, p. 224)
     
  • « Fais savoir à mes ministres, disait Notre-Seigneur à sa messagère, étant donné qu'ils suivent l'exemple du roi de France en retardant l'exécution de ma demande, qu'ils le suivront dans le malheur. Il ne sera jamais trop tard pour recourir à Jésus et à Marie. » (août 1931) (TVSF, t. 3, p. 341)

Le Frère Michel, dans son étude magistrale que nous citons,  explique comment le Père Dhanis, S. J., qui est à l’origine de l’opposition à Fatima dès 1945, raisonne : « Schismatique, comme unité religieuse, marxiste comme unité politique, la Russie ne pouvait être consacrée par le pape, sans que cet acte prît une allure de défi, tant à l'égard de la hiérarchie séparée qu'à l'égard de l'union des Républiques soviétiques. Ceci rendait la consécration pratiquement irréalisable. » Puisqu'une telle demande impolitique et anti-œcuménique était « moralement impossible en raison des réactions qu'elle devait normalement susciter », comment pourrait-elle venir du Ciel? » (TVSF, t. 1, p. 19)

Mais Notre-Seigneur n’a-t-il pas reçu « tout pouvoir sur la terre comme au Ciel »? (Mt., XXVIII, 19) En demandant la consécration de la Russie, la Sainte Vierge veut tout simplement remettre ce pays entre les mains de son Divin Fils. Et au contraire, en l’empêchant, nos modernes ne disent-ils pas comme les Juifs d’autrefois : « Nous ne voulons pas qu’Il règne sur nous »? (Lc., XIX,14)

Vu sous cet angle, cette visite de Notre-Dame à Fatima montre bien que Fatima est vraiment au cœur de notre combat pour le règne social du Christ-Roi. Que cela nous encourage tous à être généreux dans la Croisade du Rosaire qui durera jusqu’au 22 août prochain.