Lettre du district

Lettre aux amis et bienfaiteurs - octobre 2016

02 Octobre, 2016
Fatima et le Purgatoire

Lettre aux amis et bienfaiteurs - Septembre 2016

05 Septembre, 2016
Mais Notre-Seigneur n’a-t-il pas reçu « tout pouvoir sur la terre comme au Ciel »? (Mt., XXVIII, 19) En demandant la consécration de la Russie, la Sainte Vierge veut tout simplement remettre ce pays entre les mains de son Divin Fils. Et au contraire, en l’empêchant, nos modernes ne disent-ils pas comme les Juifs d’autrefois : « Nous ne voulons pas qu’Il règne sur nous »? (Lc., XIX,14)

Lettre aux amis et bienfaiteurs - août 2016

02 Août, 2016
Les cinq premiers samedis

Lettre aux amis et bienfaiteurs - Juillet 2016

14 Juillet, 2016
"Nous ne pourrons jamais le dire suffisamment : notre Dieu tout-puissant sait tirer le bien du mal, et plus le mal qu’il permet est grand, plus le bien qui en sortira sera étonnant. "

Lettre aux amis et bienfaiteurs - Juin 2016

01 Juin, 2016
« Donnez des enfants à votre Mère! Da Matri tuae liberos! »

Lettre aux amis et bienfaiteurs - Mai 2016

15 Mai, 2016
« Sauvez-nous, Seigneur, nous périssons! » (Mt., VIII, 25)

Lettre aux amis et bienfaiteurs - Mars 2016

02 Mars, 2016
Priez le Maître de la moisson…

Lettre aux amis et bienfaiteurs - Février 2016

29 Janvier, 2016
« La lampe du sanctuaire s’éteignit… »

Lettre aux amis et bienfaiteurs - Janvier 2016

24 Décembre, 2015
Le modernisme, moral ou doctrinal, met la conscience subjective au-dessus du besoin de se soumettre à quoi que ce soit d’objectif.  Pour les modernistes, tout comme la conscience remplace la loi morale objective, de même les idées ou sentiments religieux remplacent la Révélation objective.  C’est ce que St Pie X appelait « l’immanence vitale », ce qui veut dire que si vous pensez que quelque chose est vrai, c’est vrai pour vous, mais pas nécessairement pour les autres.

Lettre aux amis et bienfaiteurs - Décembre 2015

13 Décembre, 2015
L'homme, de sa nature, est un être raisonnable ; il ne peut, comme l'animal dépourvu de raison, n'agir que par l'instinct : ce qui le distingue de tous les autres êtres de la création terrestre, c'est d'être doué de la raison et de la liberté ; la raison doit donc être, dans l'homme, souveraine ; mais, en qualité de créature, soumise elle-même à la volonté divine dont elle dépend et qui se manifeste par la loi naturelle et les lois positives.

Pages